jeudi 25 septembre 2014

En Alsace...

La suite de mon "reportage" sur cette belle région qu'est l'Alsace, visitée cet été.

Aujourd'hui petite balade à Riquewihr :

























Joli, non ?
La prochaine fois je vous montre des cigognes, un joli château...

Valérie

lundi 15 septembre 2014

SAL Christmas (9)

Nous sommes le 15 septembre et c'est donc le jour de notre RDV pour le SAL Christmas !

Toujours fidèle au RDV, Flo et sa très jolie toile :


La toile de Nelly http://yllen.canalblog.com/, que je ne peux que trouver jolie puisque jumelle de la mienne ;-)


Sandrine http://laptitesardine.over-blog.com/ a presque rattrapé tout son retard de cet été (bravo à elle !) et voici sa jolie toile : 



La toile de Véro http://chezverobroderies.over-blog.com/, dont j'adore l'interprétation : 


Et enfin ma toile : 



Et maintenant le prochain et avant-dernier objectif :


Rendez-vous le 15 octobre pour les photos et le dernier objectif qui ne sera plus un msytère :-D

Je manque toujours de temps pour moi, mais j'espère que ça va aller vite mieux parce que j'ai des choses à vous montrer ! ;-)

Bonne semaine...
Valérie

jeudi 11 septembre 2014

Du domaine des Murmures


Au XIIe siècle, en Franche-Comté, non loin de Besançon, Esclarmonde, fille du seigneur des Murmures, doit épouser à 15 ans Lothaire, fils du seigneur de Montfaucon. Un homme qu'elle n'aime pas, violent d'après les rumeurs des filles de serfs qu'il avait troussées... Esclarmonde ne veut pas de ce mariage, de cet homme qu'elle n'a pas choisi, seul le consentement des deux familles compte face à l'Eglise...
Aussi, le jour des noces, elle dit "Non" et dit vouloir s'offrir à Dieu. 
Deux ans plus tard, elle sera emmurée vivante et devient la vierge des Murmures, que de nombreux pèlerins viendront voir. Mais tout ne se passera pas comme Esclarmonde l'avait souhaité...

Mon avis :  s'il se lit facilement, ce livre n'est pas évident. Si la religion avait une grande part dans la vie de chacun au XIIe siècle, il est difficile d'imaginer qu'une jeune fille de cette époque souhaite se laisser emmurée pour échapper à un mariage qu'elle ne veut pas. J'ai eu le sentiment d'un caprice de jeune fille plutôt qu'une vraie foi en Dieu. Mais l'histoire est touchante... 

Prix Goncourt des Lycéens 2011

Du domaine des Murmures - Carole Martinez - Editions Folio

Valérie



samedi 6 septembre 2014

Encore une troussette...

Je crois qu'à la force de confectionner des troussettes j'y ai pris goût ! J'en ai réalisé combien cette année ? 3 ? Je ne sais plus ! En tout cas voici une troussette supplémentaire à mon actif, réalisée pour l'anniversaire de ma tante Bernadette, qui, une fois encore, l'aura eu bien en retard...


Modèle d'une grille gratuite mais impossible de retrouver où je l'ai eu (si vous le savez, faites-moi signe...) et pour la troussette, il existe un tuto fort bien expliqué ici : http://yakafaire.canalblog.com/tag/tuto, vous y trouverez également un tas d'autres tutos pour d'autres réalisations...

Je manque un peu de temps pour moi en cette période de rentrée scolaire (ce samedi, quelques courses obligatoires pour les fournitures qu'il manque, puisque pour le lycée nous n'avions pas de liste à l'avance...) mais d'ici une dizaine de jours ça devrait aller mieux...

Bon week-end !

Valérie

lundi 1 septembre 2014

Pixel

Cela faisait longtemps que j'attendais de reprendre un lapin nain chez moi, j'attendais que mes garçons soient plus grands et moins "vifs", moins "agités". Ils vont faire leur rentrée l'un au collège en 6e, l'autre au lycée en 2nde.  Pour moi, c'était le bon moment...
Je vous présente le petit lapin qui a rejoint notre maison ce week-end... Nous avons adopté ce bébé lapin, sevré et âgé d'un peu plus de deux mois dans un élevage du Jura que j'avais découvert il y a deux ans. J'ai suivi cet élevage durant tout ce temps sur internet et j'ai été convaincue du sérieux de l'éleveuse. Je n'ai pas voulu prendre un lapin nain vendu en jardinerie-animalerie, aux provenances parfois douteuses. Même si les magasins les certifient "d'élevages français", il n'en demeure pas moins que la plupart de ces élevages font de l'élevage intensif sans aucune pitié pour les animaux qui bien souvent ne sont pas sevrés, par vermifugés et peuvent être porteur d'une maladie qui leur sera rapidement fatale. Et parfois le lapin "nain" se révèle être un peu (voire beaucoup) plus gros que prévu...
Dans le doute, j'ai préféré opter pour un élevage que l'on peut visiter... Et les lapins ne sont pas plus chers qu'en jardinerie-animalerie...

Voici donc Pixel, que vous aurez désormais l'occasion de voir sur mon blog... Il est craquant, non ? 



Bonne rentrée à celles et ceux qui reprennent le travail comme moi ce lundi...
Valérie