lundi 31 octobre 2016

Happy Halloween !

Depuis que mes garçons sont petits, nous avons toujours célébré Halloween, qui cela dit en passant n'est pas une fête apportée par les "amerloques" comme on entend souvent dire, mais qui vient du continent européen, des Celtes  plus précisément! Eh oui ! Les gens feraient mieux de se renseigner, moi ça m'agace et je ne suis pas la seule... Il suffit de chercher un peu sur internet... 
Bon pour le côté commercial, chacun fait ce qu'il veut...  Ici on a confectionné petit à petit des décos maison et j'ai acheté quelques rares décos ou porte-bougies. Dans la rubrique "Halloween" vous pourrez voir tout ce qu'on a pu bricoler mes garçons et moi.

Cette année, pas le temps pour faire quelque chose, ce n'est pas l'envie qui m'a manqué, mais tout simplement le temps...
Mais... il y a un peu de neuf quand même car j'ai recyclé une de mes premières broderies d'Halloween... Je l'avais "encadrée" avec du papier Canson, ça tenait à l'arrière grâce à du ruban adhésif.
 

Mais avec le temps le papier s'est gondolé et le ruban adhésif ne tient plus. Donc j'ai fouillé dans mon stock, j'ai retrouvé un cadre orange, j'ai pris un morceau de tissu, du ruban, des p'tites bidouilles, et voilà, ma broderie est comme neuve : 


Et travaillant ce 31 octobre (eh oui pas de pont), j'avais prévu un dessert d'Halloween hier, des cupcakes ! 



Pour les muffins une simple pâte à gâteau au chocolat, pour le décor, j'ai opté pour une crème pâtissière au chocolat. En la laissant refroidir à température ambiante puis en la laissant une heure au réfrigérateur, elle tient parfaitement (déco à faire au moment de servir). Pour les personnes qui comme moi sont obligées de faire attention à leur cholestérol, c'est tout de même mieux que les décorations au beurre et au sucre... 

Et mon grand ado a fini la crème pâtissière ce jour sur un muffin destiné à son petit frère : 





Jolie déco, non ? S'il ne réussi pas dans la météo, il pourra se reconvertir dans la pâtisserie...

Et regardez, il ne manque pas d'imagination, il a aussi décoré sa gaufre : 



L'idée est sympa, je n'y aurais pas pensé ! 

Valérie

samedi 29 octobre 2016

Pour Clémence

Une petite Clémence est venue agrandir la famille au mois de mai... Très occupée professionnellement à ce moment-là, j'ai remisé à plus tard l'idée de lui broder un petit cadeau de naissance. 
C'est enfin fait, je lui ai brodée cette petite serviette, avec bien sûr ma petite touche personnelle : des lapins ! 




Au dos la serviette j'ai pu broder sa date de naissance sur une bande plus petite...


Et bien sûr, je n'ai pas résisté à l'envie d'ajouter un petit doudou en cadeau, un lapin également... je sais je suis incorrigible... :-)


Valérie

mercredi 26 octobre 2016

Des cartes, en veux-tu ? En voilà !

De temps en temps, pour changer un peu de la broderie, j'aime utiliser ma créativité à d'autres choses.
Récemment, j'ai confectionné quelques cartes d'anniversaire, utilisant mes petites affaires de scrapbooking et m'inspirant de ce qu'on peut trouver sur Pinterest.






Il y en a une qui est déjà arrivée à sa destinataire...
Elles vous plaisent ?

Valérie

mardi 25 octobre 2016

Les sirènes de Saint-Malo




Joël Carriban revient à Saint-Malo pour les obsèques de son père Jaouën, armateur de bateaux de pêche. Alors que leurs rapports étaient tendus suite à une altercation de nombreuses années auparavant, la réconciliation semblait se profiler enfin à la veille des fêtes de Noël. Mais le destin en a décidé autrement.
Là, Joël revient sur ses pas d'enfants, d'adolescent et de jeune homme. Et il comprend que sa vie est ici en Bretagne. Si sa mère l'enjoint de vendre l'entreprise, Joël décide de reprendre le flambeau, aidé par sa sœur Mariannick qui connait bien l'entreprise pour avoir travaillé avec leur père. 
Les menaces de divorce de Charlie, sa femme qui ne veut pas vivre en Bretagne et ne veut pas quitter Paris où ils vivaient avec leur fille Juliette, n'auront pas de poids face à la détermination de Joël. Il a une revanche à prendre sur le passé et veut montrer à sa famille, aux marins de l'entreprise, qu'il a changé et n'est plus le fils indigne.

Mon avis : roman que j'ai lu en 1999 et que j'ai voulu relire, pour la ville de Saint-Malo en arrière plan que j'adore. L'histoire est agréable à lire, plaisante et restitue bien l'ambiance de Saint-Malo et l'univers marin.  A réserver pour un dimanche pluvieux, ou la plage ;-)

Les sirènes de Saint-Malo - Françoise Bourdin - Editions Belfond et également en format de poche chez Pocket.

vendredi 21 octobre 2016

Avant l'hiver...

Il serait peut-être bien que je vous montre les dernières photos de notre séjour estival dans les Alpes...

Si le 14 juillet avait été pourri de chez pourri avec une température de 8°c (bon en même temps on était à 1400 m d'altitude, pas en bord de mer !), il a fait bien meilleur le 15 juillet à la même altitude... Mais comme on est un peu fous, on avait décidé d'aller plus haut (évidement là où il faisait frais)... Et on a passé la journée à aller d'un sommet à un autre, par des moyens de transport propres à la montagne : télécabines, téléphériques et télésièges.

On a déjà pris des télécabines pour monter là où on était déjà allés à 2600 m (où on avait failli rester coincés à notre première balade à cause d'un orage !)


Avant d'y arriver il fallait aussi prendre le téléphérique... Et là, il y avait de la neige, celle tombée le... 14 juillet ! C'est chouette de marcher dans la neige en plein été... J'étais comme une gosse !



Et je n'étais pas la seule...


De là on a repris des télécabines...




Et là il faisait froid ! Regardez...


Il y avait tout de même des fleurs !


Des paysages à couper le souffle...


Et on est repartis encore voir un autre sommet...


Cette fois c'est par le télésiège que nous sommes allés voir la montagne... Faut s'accrocher, c'est vertigineux...


Le vide en dessous de nos pieds...


On n'a pas croisé grand monde...


Joli, non ?







On aurait pu se croire pas loin du chalet de Heidi...


Mais point de biquettes ! Les clochettes qui résonnaient étaient pendues au cou des vaches ! On a vu aussi des marmottes mais difficile de les prendre en photo quand on est en mouvement sur un télésiège !!





De retour à la Tania, quelques photos des villages que nous apercevions sur l'autre versant de la vallée :




Enfin, pour finir, une balade dans le hameau de la Tania, où il y avait de magnifiques chalets. Ceux-ci sont, pour la plupart, divisés en plusieurs appartements, ou bien ce sont des hôtels.
Les chalets et appartements sont pratiquement tous propriétés d'étrangers, beaucoup d'anglais notamment, mais aussi des russes, ou appartiennent à des chaînes d'hôtellerie, de locations de vacances. Peu de chaînes françaises en sont propriétaires...















Ça fait rêver tous ces chalets, non ?

Et le jour du départ, un grand soleil sur la Tania...



Bon, eh bien vous savez quoi maintenant ? J'ai hâte que la neige tombe sur la Franche-Comté... En espérant qu'on puisse en avoir largement plus que l'hiver dernier...

A tout bientôt, j'ai des petites choses à vous montrer !
Bon week-end.

Valérie