lundi 28 novembre 2011

Dernière balade en Auvergne

Je ne vous ai pas montré les dernières photos prises cet été en Auvergne. Les voici, après je ne vous embête plus avec (même si je sais qu'il y a des personnes qui ont apprécié mes photos, merci à elles d'ailleurs, je ne peux malheureusement pas les remercier en direct, Blogger n'a pas cette possibilité de réponse aux commentaires).

Je termine donc avec la visite du château de Murol, à la fois très bien conservé et très bien restauré, il reste encore toutefois des parties en ruines, mais qui permette de faire jouer son imagination !
Début de construction au XIIe siècle et fin de construction au XVIe siècle.

Ici, le château,  dominant les alentours


Une porte de l'intérieur de la cour

 

Des arcades, je ne sais plus leur origine...


Là une jolie salle, avec à gauche les fameuses arcades. Dans cette salle on voit les étages qu'il y avait au dessus, la hauteur des cheminées étaient à la hauteur des pièces.


Et là, qu'est-ce que c'est le long de ce mur ? Tout simplement des latrines, ou W.C. si vous préférez !


La preuve en image...
C'était tout de même mieux que du temps de Louis XIV à Versailles
où les besoins se faisaient derrières les rideaux, hum !!


La ronde des gardes, avec de magnifiques points de vue


Par une fenêtre, vue sur la campagne avoisinante...


Reconstitution de la cuisine


Vue sur des ruines qui ne sont pas encore restaurées.


Voilà... C'était nos vacances d'été 2011, de bien jolies choses malgré un temps plutôt frais, mais on s'était équipés en circonstances donc on n'en a pas vraiment souffert et ça ne nous a pas empêché de nous balader.

Pendant les vacances nous aimons nous promener, découvrir d'autres lieux, d'autres coutumes, d'autres gastronomies. Et les enfants apprennent beaucoup. Il peut nous arriver de retourner là où nos pas nous ont déjà conduits, mais on cherche toujours de nouvelles choses à voir. Rester à longueur de journée au bord d'une piscine ou sur la plage ce n'est pas notre truc.
A chacun sa façon de voir les choses, celle-ci est la nôtre...

Valérie