mardi 30 août 2016

Nuit des chauve-souris

Il y a quelques jours c'était la nuit internationale des chauve-souris, pour sensibiliser le public à ces petites bêtes intelligentes et très utiles à l'homme, se nourrissant d'insectes et notamment des moustiques (une chauve-souris peut en avaler la moitié de son poids en une nuit ! ça vaut tout de même le coup d'en avoir sous son toit).
Malheureusement, même si elles sont protégées et qu'il est interdit de les capturer, de les tuer, elles sont menacées, leurs espaces de vie et de reproduction se réduisent telle une peau de chagrin et sont également victimes de produits chimiques, notamment les pesticides.

La semaine passée, pour nous protéger de la canicule, j'ai voulu fermer des volets que nous ne fermons pas d'habitude l'été car ce côté de la maison est caché par les arbres. Ce qui n'est pas le cas en hiver, d'une part pour ne pas être le point de mire de la vue des voisins, d'autre part parce qu'en fermant les volets au coucher du soleil en hiver, on évite les déperditions supplémentaires de chaleur.
Donc là je veux fermer les volets, je ne pense pas à regarder derrière... et catastrophe ! Pas moins de cinq chauve-souris s'y étaient réfugiées et ont été réveillées par mon geste, volant tout autour de la maison, affolées et aveuglées par le soleil éclatant... J'étais terriblement désolée ! 
J'ai guetté voir où elles allaient se réfugier, il y en a eu trois qui se sont mises entre la fenêtre du bureau et les volets entrebâillés, une a trouvé refuge derrière un volet d'une autre fenêtre (que je n'ai pas fermé du coup !) et la dernière s'est cramponnée au crépis, sous la pente du toit. 

La voici : 


On distingue bien ses oreilles et ses yeux !

Un peu plus tard dans la journée, elle avait un peu bougé. La nuit commençait à tomber, elle se réveillait petit à petit...


J'ai pu voir qu'elles ne sont pas grises comme je le pensais, mais de couleur marron, avec des reflets.

Les cinq chauve-souris ont quitté leur refuge à la nuit tombée et j'ai espéré qu'elles ne m'en ont pas voulu...

Désormais si en journée je veux fermer les volets, je pense à regarder avant ! 

Si vous voulez en savoir plus sur ces merveilleuses petites bêtes : 

Valérie