samedi 1 août 2015

"D'y penser j'avais le cœur gros en doublant les feux de Saint-Malo..."

Alors, ça vous dit quelque chose ? C'est un extrait de "Santiano" de Hugues Aufray, tout ça pour vous parler de Saint-Malo, destination de ma petite semaine de vacances il y a déjà quelques semaines... 

Il faut savoir que St Malo a souvent été citée dans des chansons, outre Hugues Aufray il y a eu Eric Charden avec "L'été s'ra chaud" où il répétait "L'été s'ra chaud, l'été s'ra chaud, d'la côte d'Azur à Saint-Malo...", mais aussi Laurent Voulzy, au moins deux fois, la première dans "Rockollection" où il chantait : "On a tous dans l'coeur des vacances à Saint-Malo" puis un peu plus loin : "Au camping des flots bleus j'me traîne des tonnes de cafards, si j'avais bossé un peu, j'me serais payé une guitare, et Saint-Malo dormait... et Saint-Malo dormait...". Alors ça vous revient ? Et une autre, toujours de Laurent Voulzy, moins connue : "Du temps qui passe" il chante : "Derrière les flots bleus de Saint-Malo, j'aurais dû lui dire je t'aime...". 
Il y en a sans doute d'autres...

Bon, je ne vais pas vous enquiquiner avec mes blas-blas ! 

Là, c'est la plage que je préfère, que je trouve la plus belle... mais il y en a peut-être une autre que je ne connais pas... 




Bon j'ai j'ai un peu triché, j'ai zoomé avec mon appareil photo, il faut dire que j'avais envie de m'amuser avec, deux ans que je voulais un appareil photo un peu plus perfectionné que le petit compact que j'avais ! C'est long deux ans, mais c'était nécessaire pour avoir du bon matériel, parce que c'est pas donné... 
Saint-Malo intra-muros... Je ne me lasse pas... 


Depuis les remparts de Saint-Malo, on peut justement voir les remparts de l'autre côté, au bout de la rue...


 L'hôtel de ville, dans l'ancien château


Il y a beaucoup de forts au large de Saint-Malo, qui servaient à défendre la ville des ennemis... Ici, le fort National, privé mais tout de même visitable à marée basse.


Ici le fort de la Conchée, au large de la baie de Saint-Malo. Propriété de plusieurs personnes privées, il n'est pas visitable et en rénovation depuis de nombreuses années. Il avait été bombardé durant le seconde guerre mondiale et très abîmé.
On peut passer à côté et l'admirer lors d'une petite visite de la baie en bateau.


Là le phare du Grand Jardin. Il y aurait eu il y a très longtemps, à la place de la mer, des cultures de pommes de terre et autres légumes, d'où le nom du phare. Il semblerait toutefois qu'il s'agisse d'une légende...


Ah, on retrouve un fort, celui de Harbour, privé lui aussi et non visitable, comme le fort de la Conchée.


Une partie des remparts, face aux îles du Petit Bé et du Grand Bé.


Des mouettes ! On les reconnait facilement à leur tête noire. C'est la première année que j'en ai vues autant à Saint-Malo, les autres années elles étaient plus rares.


Un coucher de soleil avec des oiseaux qui passaient devant, une photo que j'ai eu du mal à prendre, beaucoup d'oiseaux sont passés mais je n'arrivais pas à les prendre. Finalement ce sont mes garçons qui m'ont dit "Prépare-toi, attention ils arrivent !" Et hop ! Dans la boîte, comme on dit...


Le même coucher de soleil avec un ferry qui passait juste devant...


Retour sur les remparts avec une échauguette.


En arrière plan, le fort de l'île du Petit Bé et devant, non pas une mouette mais un goéland. C'est fou le nombre de gens qui voyant un de ces gros oiseaux s'exclamaient "oh une mouette !"...  Pourtant c'est tout de même bien plus gros !


A suivre... ;-)

Valérie