dimanche 13 mars 2011

M & N

Non, il ne s'agit pas d'une pâle copie de célèbres bonbons !  Il s'agit de deux broderies que j'ai mis beaucoup de temps à faire, faute de temps justement à ce moment-là. Et offertes pour deux anniversaires, où j'ai été encore très en retard...

Le M pour Michelle, une de mes tantes.
Brodé sur du lin 12 fils, en 1 fil sur 1 fil.


Et ici, un N pour mon amie Nelly, en 2 fils cette fois ! http://yllen.canalblog.com/


Bonne semaine !

Valérie

Quand une décision est difficile à prendre...

Depuis presque deux ans je projetais de changer d'univers professionnel. J'ai fait un bilan de compétences, des domaines en relation avec mes goûts et mes compétences ont été révélés. J'ai exploré ces domaines, fait de nombreuses recherches sur les métiers qui me correspondaient le plus. Bien souvent la reprise d'études s'avère nécessaire. Aussi j'ai envisagé en prime abord un métier où obtenir un concours est le chemin le plus rapide pour une reconversion. J'ai fait il y a peu un stage d'immersion, je préfère dire un stage de découverte, dans cet univers. Et là, déception... Peut-être ai-je trop idéalisé ce travail ? Peut-être ne suis-je pas aussi passionnée par les personnes que j'ai pu rencontrer ?  Aussi je me suis laissée du temps pour réfléchir. En premier lieu, il était clair que je ne suis pas faite pour l'univers où j'ai fait mon stage. Pas assez passionnée, trop indépendante...  Alors que faire ? Reprendre des études dans un autre domaine peut-être plus adapté, toujours après avoir fait un stage de découverte ?  Cela ne me fait pas peur. Oui, mais après deux, trois ou quatre ans d'études, que vais-je devenir ? Je vais avoir 40 ans le mois prochain, je suis réaliste : en arrivant sur le marché du travail fraîchement diplômée dans quelques années j'aurais deux handicaps : mon âge et mon inexpérience dans le métier... C'est déjà difficile à 20 ans de trouver du travail, alors à plus de 40 ans !
La décision a été difficile à prendre mais je m'en tiens là : je ne change pas d'univers professionnel. J'arrête de me torturer l'esprit. J'ai déjà un travail, c'est une chance actuellement. Je vais chercher simplement une mutation pour changer d'environnement. Je vais prendre le temps, inutile de me précipiter sur le premier poste vacant !
Curieusement je ne vis pas cette expérience comme un échec : après avoir effectué mon stage de découverte et réalisé que je n'étais pas faite pour le métier en question, j'avoue bien sûr avoir eu une grosse baisse de moral... Mais depuis que j'ai pris ma décision, je retrouve le temps de m'occuper de mes passions, certaines à l'abandon depuis presque 2 ans, et ça finalement, ça n'a pas de prix ! 
Et j'ai envie d'aller de l'avant. Je revis !

Valérie