mardi 4 décembre 2018

Une vie


Une première partie aborde l'enfance et l'adolescence de Simone Veil où on découvre qu'elle est issue d'une famille modeste de quatre enfants, famille juive mais non pratiquante.  L'enfance est insouciante pour la petite Simone, comme pour beaucoup d'enfants. Puis rapidement l'horreur... la guerre, les privations, se voir interdire le lycée parce qu'elle est juive, la menace de la déportation pour sa famille. Malgré les efforts, malgré une multitude de précautions dans chaque déplacement, Simone sera arrêtée avec sa mère, son frère et une de ses sœurs, puis ils seront déportés à Auschwitz.  Elle et sa sœur s'en sortiront. Les années "après" sont racontées, difficiles car à ce moment-là on ne voulait pas entendre parler de ce qu'il s'était passé dans ces "camps de la mort"...
Une seconde partie aborde sa vie en politique, encore que Simone Veil n'a jamais fait proprement parlé de politique, ce n'était pas sa vocation, elle a accepté les postes qu'on lui a proposés, notamment ministre de la santé et évoque la loi qui en a découlé sur l'avortement, la loi "Veil", puis ses engagements pour l'Europe...
Elle parle aussi de son ressenti sur le monde politique passé et de la période où elle a écrit ce livre (2007). Et on se rend compte que le combat est toujours le même depuis une quarantaine d'années et que bien des problèmes actuels découlent des gouvernements qui se sont succèdés depuis les années 80.
Très instructif et permet de comprendre beaucoup de choses sur la situation actuelle de la France !

Au delà de cela, on découvre une personnalité attachante, courageuse, qui a eu à cœur de traiter les problèmes qui lui étaient soumis, bravant parfois l'interdit. Simone Veil a aussi, et c'est compréhensible, œuvré à témoigner sur les camps de déportation, de concentration, et toutes les horreurs qui ont existé durant la seconde guerre mondiales en espérant que jamais les générations présentes et futures ne connaîtront de telles atrocités.
Une grande dame...
A lire absolument !